Dire « presque » la même chose – La République Des Livres par Pierre Assouline

See on Scoop.itRosmondTrad

En l’occurrence, Umberto Eco a édicté ce qui serait la charte du traducteur : « Dire presque la même chose[1]. » C’est dans ce presque que réside la réussite ou l’échec du traducteur. Dans la manière d’effleurer le texte, puis d’y plonger, de le pétrir, d’une main si possible délicate, et, enfin, d’en réincarner la puissance, la grâce, bref, la nécessité. En se gardant, cela va de soi, d’être plat, littéral, « scolaire ». Mais aussi, en évitant une tentation tapie dans l’ombre, diabolique, celle de « traduire plus haut que son cul » : rivaliser avec l’auteur. Jouer des cymbales quand une modeste flûte traversière suffirait.

See on larepubliquedeslivres.com

Publicités

A propos Rosana Mondino - ERREME TRANSLATIONSⓇ

EN and FR Translator into Spanish and Italian.
Cet article a été publié dans Novità. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s